AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Résurrection

Aller en bas 
AuteurMessage
Zexion
VI. Le Conspirateur ténèbreux
avatar

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 25
Age : 26
Classe : Psychiste
Monde : Kingdom Hearts
Grade : Champion
Humeur :
Date d'inscription : 31/03/2010

Feuille de personnage
Rang: 1
HP:
1100/1100  (1100/1100)
MP:
1200/1200  (1200/1200)

MessageSujet: Résurrection   Jeu 1 Avr 2010 - 18:26

Lorsque l'homme ouvrit les yeux, il inspira profondément chaque parcelle d'air se trouvant à sa portée, comme pour reprendre une bouffée d'oxygène après une longue apnée. Une apnée ? Plutôt un long et douloureux cauchemar. Mais a-t-il vraiment rêvé ? En est-il déjà capable ?
Il cligna des yeux plusieurs fois, pour s'apercevoir qu'un ciel nocturne était en face de lui : il était allongé. Il contempla un moment ce premier spectacle depuis sa longue torpeur, puis décida finalement de se relever. Ses articulations étaient affreusement douloureuses, et il resta un instant courbé, assis. Après une longue séance d'étirements, il se mit enfin debout. Il portait encore l'ample manteau noir de sa communauté. Contemplant ce qui l'entourait, il devina automatiquement le lieu. Il était à Illusiopolis. Son ciel nocturne, ses buildings imposants, ses lumières dispersées...

Mais tandis qu'une bribe de souvenirs envahit son crâne, l'homme se rappela de certains évènements... Et comme un flashback, tout devint alors inexplicable. Il était un membre de l'Organisation XIII, le numéro VI, Zexion. Il avait péri lors des évènements au Manoir Oblivion, alors qu'il tentait d'éliminer... comment déjà ? Ah, ce Riku... Il se souvint aussi... Larxene, Lexaeus, Vexen, et même Marluxia... Ils avaient tous péris. Depuis l'instant de sa prétendue "mort", c'est le trou noir.

" Que m'est-il arrivé ?... "

Mais alors qu'il se posait encore des questions, une odeur attira un instant son attention. Il huma l'air encore une fois. Pas de doutes, son pouvoir lui n'avait pas disparu. Il reconnu la part de Ténèbres et de Lumière d'un Simili, un Simili assez puissant pour être membre de l'Organisation. Cependant elle n'émanait pas de la ville elle même, qui elle semblait déserte, mais du Château blanc comme un nuage qui la surplombait. Il décida d'aller voir.

Il se téléporta via les couloirs du Néant là où l'aura qu'il avait pressenti était la plus forte : dans la salle de réunion de l'Organisation. Cependant, la pièce était vide, mais rien n'avait changé : tous les sièges des autres membres étaient intacts. Inspectant la salle, il ne trouva rien de concluant. Mais il avait le pressentiment d'avoir déjà ressenti cette aura particulière ici, dans cette salle. Pas de doute, un membre de l'Organisation était passé par ici, mais lequel ? Il avait beau chercher dans ses souvenirs, il n'arrivait pas à se remémorer... Mais en déduit que si un autre membre que lui était présent, il ne pouvait pas s'agir des membres ayant péris avant lui dans le Manoir Oblivion... Mais sa déduction le ramenait toujours au fait de sa présence ici. Pourquoi était-il encore "vivant" ?

S'asseyant dans son siège, le numéro 6 décida d'attendre et de réfléchir pour essayer toutes les déductions possibles. Après tout, si un membre était déjà passé ici, il repassera sûrement pour voir si ses collègues ne sont pas revenus. Du moins, ce n'était qu'une déduction, mais de toute façon, il n'avait que ça à faire. Seul, et surtout dans l'incompréhension, il ne pouvait rien faire.

" Hm... Ce château est bien calme... "


Dernière édition par Zexion le Mar 6 Avr 2010 - 16:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
PNJ 1



Nombre de messages : 48
Classe : A la fois partout et nul part.
Monde : N’en à pas besoin.
Grade : Par rapport au tien.
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Re: Résurrection   Ven 2 Avr 2010 - 11:29


De sa petite dentelle elle courait partout où elle le pouvait, les murs aux reflets blanchâtres la scrutant avec délice et curiosité. Elle sautillait, bondissait, et surtout, elle souriait. Telle une poupée fragile et inconsciente, elle arpentait depuis bien longtemps ce domaine gigantesque, ne trouvant aucune âme qui vive aux alentours. Elle ne s’était jamais vraiment demandé pourquoi tout le monde avait disparu avec le temps, les jours défilant, se ressemblant mystérieusement, et n’avouant jamais à sa plus grande surprise, pourquoi et surtout comment tout ce silence et se repos avait envahi le château.

S’arrêtant de courir sans pour autant stopper son vagabondage, la petite fille se balançait sur la pointes de ses pieds, là, devant un croisement ne sachant pas lequel la mènerait à une âme errante, la petite fugueuse leva la tête vers le ciel, un plafond sans fin, presque invisible, ses grands yeux clairs écarquillés, questionnant sans cesse l’inanimé pour connaître la réponse de son avenir. Haussant finalement les épaules, elle décida de tirer au sort le chemin en chantonnant une petite mélodie. Ce fut le chemin de droite qu’elle choisie. Il était bien étrange ce château pensait-elle sans cesse. Elle se promenait en ces lieux depuis bien longtemps et pourtant à chaque fois, elle retrouvait cette vague impression de déjà vu, alors qu’en réalité elle se perdait à chaque fois. Elle ne se souvenait ni du chemin qu’elle venait d’emprunter, ni même d’où elle venait et encore moins depuis combien de temps elle était ici. Pourtant, elle se sentait bien ici, comme encrée à cet univers mystérieux et immuable.

Elle recommença à sauter un peu partout jusqu’à percevoir au loin une âme vagabonde à son tour. Tout vêtu de noire, elle semblait lui rappelait quelque chose, mais quoi, elle ne pouvait pas vraiment le définir. Suivant alors furtivement ce nouvel arrivant, car il s’agissait d’un jeune homme, la petit gamine sourit jusqu’aux oreilles, se disant qu’enfant elle allait avoir quelqu’un pour jouer. Elle allait donc faire une petite surprise à cet inconnu.

Quelques dizaines de minutes plus tard


La salle des trônes comme elle l’appelait, vide, seule, calme, habitée cette fois-ci seulement par cet étranger. Il semblait perplexe et il se questionnait à en juger par ses mouvements hésitant et sa volonté de sans cesse revenir sur ses pas. Pensait-il réellement que les murs lui donneraient une réponse valable ?

Soudain, une voix vint interférer avec l’écho de l’inconnu, brisant de ce fait la plénitude des lieux :

« Oui ! Ce lieu est bien calme ! »


L’écho perdura longtemps, puis s’étouffa enfin lorsque le jeune homme s’étonna d’entendre une autre voix que la sienne. D’où venait-elle ? A qui appartenait-elle ? C’était sans doute les questions qu’il devait se poser. Puis de nouveau, cette voix réapparut :

« Tu veux jouer avec moi ? »


Et sans attendre la réponse, on vie une tache sombre cacher la lumière circulant du plafond percé jusqu’au sol. En levant les yeux, on pouvait voir qu’un corps, vêtu d’une étrange robe de dentelle, rappelant ces siècles antérieurs, dévalait le vide, lentement et paisiblement, alors qu’un parapluie lui aussi en dentelle, celle-ci toute noire était ouvert, permettant une douce descente. Ce petit corps perçait ainsi lentement le vide, suspendu à son étrange parapluie. Allait-elle atteindre un jour le sol à cette allure ?
Revenir en haut Aller en bas
http://finalfantasyinfinity.forumactif.com
Zexion
VI. Le Conspirateur ténèbreux
avatar

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 25
Age : 26
Classe : Psychiste
Monde : Kingdom Hearts
Grade : Champion
Humeur :
Date d'inscription : 31/03/2010

Feuille de personnage
Rang: 1
HP:
1100/1100  (1100/1100)
MP:
1200/1200  (1200/1200)

MessageSujet: Re: Résurrection   Ven 2 Avr 2010 - 14:46

Zexion était assis sur son siège à réfléchir comment s'organiser depuis une bonne dizaine de minutes. Cependant il ne dégageait rien de cette réflexion. Que faire ? Où aller ? Il ne trouvait pas les réponses... La meilleure solution qu'il avait trouvée était d'attendre ici la venue des autres membres... S'il existaient encore. L'aura qu'il avait sentit du membre de l'Organisation n'avait pas réapparue dans les environs, et pourtant, malgré le fait que son odorat ne lui signalait rien, il ne se sentait pas seul dans ce château. Une étrange et désagréable impression d'être observé commençait à rendre l'atmosphère de la pièce un brin suspicieuse.
Soudain, il entendit une voix retentir dans la pièce.

" Oui ! Ce lieu est bien calme ! "

Surpris, le Simili se leva de son siège, ayant déjà fait apparaître son fidèle lexique dans un éclat, fronçant les sourcils et inspectant les environs. Il n'avait pourtant rien senti, aucune aura, aucune présence... Qui était-ce ? Elle portait en tout cas une voix féminine. Larxene ?... Non... Il ne sentait pas la présence électrisante de la jeune membre. Alors qui ? Aucun autre membre de l'Organisation n'était une femme.

" Tu veux jouer avec moi ? "

Zexion sentait une touche de folie dans la voix qui venait encore de retentir. Il s'adossa au dossier de son siège, les yeux inspectant chaque recoin de la pièce visible. Où était-elle ?... Fixant le sol, il vit soudain un ombre circulaire qui bougeait au centre de la pièce. Sans hésiter il leva les yeux au plafond. Il l'avait trouvée. Une étrange chose, toute de dentelle vêtue, se laisser tomber avec pour appui un parapluie, visiblement lui aussi en dentelle.
Le Simili sauta de son siège, et se tint au milieu de la pièce, prêt à attaquer. Il ne savait pas ce que c'était, ni d'où cela venait, mais en tout cas, il n'avait rien vu venir... Un sans-coeur ?... Il ne parvenait pas à analyser sa part de Ténèbres et de Lumière.

" Qui es-tu ? Que fais-tu ici ? "

Attendant la réponse de cette fille inconnue, Zexion était déjà en position de combat.
Il tenait fermement son lexique, prêt à déchaîner ses pouvoirs nouvellement retrouvés si elle tentait quoique ce soit.


Dernière édition par Zexion le Ven 2 Avr 2010 - 20:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
PNJ 1



Nombre de messages : 48
Classe : A la fois partout et nul part.
Monde : N’en à pas besoin.
Grade : Par rapport au tien.
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Re: Résurrection   Ven 2 Avr 2010 - 19:45


Le petit bonhomme paraissait offusqué de l’arrivée de la charmante petite fille errante depuis si longtemps. Elle avait été si longtemps seule et pour une fois qu’elle rencontrait autre chose qu’une colonne de marbre ou encore sa propre ombre, c’était comme ça qu’elle était accueilli. Fronçant alors les sourcils, alors qu’elle était presque arrivée au sol, elle commença alors à devenir rouge, son teint pâle et fin basculant subitement à l’écarlate. Lâchant soudainement son parapluie, on aurait pu croire qu’elle allait s’écraser comme un poids lourd au sol, alors qu’il restait encore quelques mètres de hauteur. Pourtant, il n’en fut rien car son instrument continua sa course lentement dans le vide, bifurquant un coup à droite pour virer aussi vite à gauche. Pendant ce temps, la petite brailleuse continué à descendre paisiblement à travers l’air invisible. Montrant toujours son mécontentement à travers son visage et son regard, elle finit enfin par atterrir en quelque sorte, car elle continuait néanmoins à flotter dans ce vide paisible, alors qu’elle s’était approchée du jeune garçon :

« C’est comme ça qu’on traite les jeunes et belles demoiselles ? »


Et dans une ruée de petits coups de poings fébriles et inoffensifs, qui semblaient cependant représenter toute la force de la gamine, celle-ci s’évertuer à tenter de blesser l’inconnu qui lui avait manqué de respect. Et tout en tournant autour de lui, elle continuait et continuait sans perdre de sa fougue alors que l’homme fraichement venu semblait plus perplexe qu’autre chose. Il lui aurait simplement fallut souffler un bon coup sur cette mauvaise graine pour que cette dernière s’envole plus loin. Atterrissant enfin sur le parterre de marbre blanc, on s’aperçu qu’elle arrivait à peine au ventre du nouveau parvenu, ce qui ne l’empêcha pas de continuer sa réprimande. Posant ses mains sur ses hanches, elle tapa le sol du pied par petits coups successifs, comme pour renforcer l’image qu’elle voulait faire circuler : elle était en colère et froissée :

« TU EST MECHANT, MECHANT !!! »


Et dans geste bien décidé, la jeune fille planta son talon dans le pied de l’inconnu dans le simple but de lui ressentir milles souffrance. Derrière ce petit visage d’ange semblait se cacher un véritable caractère en acier trempé. Qu’allait être la réaction du jeune homme face à la crise d’hystérie d’une gamine à l’apparence de 10 ans :

« Tu es trop nul ! Je te parle plus na ! »


Sa décision semblait irrévocable.
Revenir en haut Aller en bas
http://finalfantasyinfinity.forumactif.com
Zexion
VI. Le Conspirateur ténèbreux
avatar

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 25
Age : 26
Classe : Psychiste
Monde : Kingdom Hearts
Grade : Champion
Humeur :
Date d'inscription : 31/03/2010

Feuille de personnage
Rang: 1
HP:
1100/1100  (1100/1100)
MP:
1200/1200  (1200/1200)

MessageSujet: Re: Résurrection   Ven 2 Avr 2010 - 20:23

Zexion restait en garde, toujours méfiant et n'arrivant pas à discerner l'aura de cette fille grâce à son pouvoir. Il s'aperçut bien vite qu'elle vira de son teint blanc à un teint beaucoup plus écarlate. Elle lâcha son parapluie, le Simili cru là une attaque, mais il n'en était rien : au lieu de tomber droit sur lui, elle continuait de flotter tranquillement dans les airs, son parapluie l'imitant de plus belle. Alors qu'elle se rapprochait de Zexion, celui-ci pu discerner beaucoup mieux ses traits : c'était une enfant. Elle ne portait pas la marque des Sans-coeur, ni celle des Similis... Qui était-elle ?
Le danger du combat écarté, Zexion fit disparaître son lexique, restant silencieux, alors que la jeune fille semblait très énervée.

« C’est comme ça qu’on traite les jeunes et belles demoiselles ? » lui lanca-t-elle.

Le Simili haussa les sourcils. C'est alors qu'elle lui fonça dessus, lui assénant des petits coups de poings de la force d'un enfant. Zexion la regardait tourner autour de lui, un peu dépité. Alors que celui-ci voulu lui poser quelques questions après qu'elle soit essoufflée, celle-ci commença à taper du pied, comme un taureau qui aller charger, version miniature et beaucoup moins effrayante. Elle commença à hurler dans la l'immense salle de réunion, ce qui créa un écho monstre et par la même occasion assourdit le Simili.

« TU EST MECHANT, MECHANT !!! »

Zexion se frotta discrètement les oreilles, mais c'est alors qu'elle marcha vers lui d'un pas déterminé, une rage se dessinant sur son visage. Le Simili soupira, s'attendant à la même comédie que tout à l'heure. Mais au lieu de lui asséner quelques coups, elle lui planta littéralement son talon dans le pied. N'ayant pas beaucoup de force, la blessure aurait pu être pire, mais Zexion eu un petit pincement au lèvres. Il se dégagea d'un coup, et recula pour laisser à son pied le temps de digérer cette affreuse invention que sont les talons.

" Gn... La petite... ! "

Soufflant un instant, il ne savait pas à quoi il avait à faire. Le Simili pu distinguer en prenant du recul un fait étrange : elle léviter au dessus du sol. Par déduction, c'était une magie quelconque, il en conclut qu'il n'avait pas non plus affaire à une gamine ordinaire. La dévisageant un instant, il ne pu toujours pas ressentir son aura.

« Tu es trop nul ! Je te parle plus na ! »

Le Simili détestait les enfants. Tout du moins, les enfants capricieux. Il ne les supportait pas. Cependant Zexion pouvait faire preuve de sang froid même dans les situations qui aurait affecté n'importe quel autre individu normal. Il croisa les bras, et décida d'essayer de lui poser des questions. Que faisait une gamine de son âge à Illusiopolis ? L'endroit était censé être désert...

" Si tu commençait par me dire comment tu t'appelles, et que fais-tu dans cet endroit ? Ce n'est pas une place pour une enfant... "

Le jeune homme ne savait pas parler aux enfants... Ça, c'était sûr. Cependant, tout ceci l'intriguait, et sa curiosité était l'un de ses principaux atouts. Méfiant, il attendait de voir ce que cette étrange gamine allait lui répondre...
Revenir en haut Aller en bas
PNJ 1



Nombre de messages : 48
Classe : A la fois partout et nul part.
Monde : N’en à pas besoin.
Grade : Par rapport au tien.
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Re: Résurrection   Mar 6 Avr 2010 - 20:55

Les bras croisés, le visage encore gonflé par l’irritation qui l’avait envahi, la petite gamine n’était pas d’humeur à accéder aux requêtes du demandeur de chemin. Elle n’était pas une carte ambulante et qui plus est, elle n’avait pas de compte à rendre à cet odieux personnage. Fixant avec instance le visage de cet individu totalement paumé et intérieurement soucieux de sa solitude passagère, la jeune fille relâcha les traits de son visages, entrouvrant quelque peu les lèvres, se souvenant qu’elle aussi elle avait été dans le même cas, il y a de cela bien longtemps, si longtemps qu’elle avait fini par l’oublier elle-même. Ce fut peut être hier, ou l’an passé. Elle ne savait même plus en qu’elle année elle vivait, elle ne savait même pas quand elle était née. Son nom était sa seule identité, ses pensées sa seule preuve de son existence. Jusque là, elle s’était sans cesse efforcée de repousser les vagues de l’oubli qui étaient venues s’échouer avec insistance sur les digues de sa mémoire trop souvent balayées par le passé.

Secouant d’un seul coup sa tête dans un seul va et vient de gauche à droite, elle chassa ces sombres idées avant qu’elles ne disparaissent d’elles-mêmes dans les tréfonds de l’oubli. Tendant alors son bras droit, la petite fille redevenue un peu plus sage qu’il y a quelques secondes ouvrit sa main et récupéra avec délicatesse son parapluie qui s’était enfin décidé à descendre. Agrippant alors le bout de sa robe dentelée, la demoiselle s’inclina avec élégance avant de se redresser :

« D’accord, je te dirais tout ce que tu voudras savoir, seulement si tu me suis ! Na ! »


Se mettant alors à rire joyeusement, la gamine fit au revoir de la main en direction du jeune inconnu et finit par s’envoler une nouvelle fois, sans attendre la réaction ni même la moindre parole de l’intervenant. Et déjà de l’autre côté de la pièce, là où quelques instants auparavant le corridor se montrait comme sombre et lugubre, une intense lumière fut projeté, attirant tous les regards. Et dans son envol, la petite fille lança un regard empli de malice en direction du gentilhomme, avant de planer enfin dans cet air paisible et empli de quiétude. Ce croisement de regard laissait entendre qu’il n’avait d’autre choix que de suivre le mouvement pour découvrir son avenir. Il n’était obligé à rien, mais qu’allait-il faire ici, seul dans cette pièce ?

[Désolé du retard et du maigre poste mais je me rattrape au prochain coup Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
http://finalfantasyinfinity.forumactif.com
Zexion
VI. Le Conspirateur ténèbreux
avatar

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 25
Age : 26
Classe : Psychiste
Monde : Kingdom Hearts
Grade : Champion
Humeur :
Date d'inscription : 31/03/2010

Feuille de personnage
Rang: 1
HP:
1100/1100  (1100/1100)
MP:
1200/1200  (1200/1200)

MessageSujet: Re: Résurrection   Mer 7 Avr 2010 - 4:41

[Pas de problème Wink]

Fixant la fillette, Zexion ne détourna pas un instant son regard du sien, comme pour essayer de percer à jour le mystère qui planait sur cette inconnue. Le numéro 6 possédait un pouvoir unique, que personne n'avait jamais réussi à détourné, sauf quelques individus. Mais la puissance de ces êtres, le Simili les connaissaient... Elles étaient colossales. Alors pourquoi n'arriverait-il pas à ressentir l'aura d'une simple fillette ? C'est l'une des raisons qui poussait le Simili à interroger cette gamine, l'autre étant le fait qu'elle était entrée dans Illusiopolis. sinon il l'aurait déjà envoyée par les couloirs des Ténèbres dans un monde quelconque... Cet endroit devait rester secret.
Continuant à la fixer, le Simili nota un instant de vide chez la fillette assez intense. Celle-ci avait desserrés ses traits tendus par une apparente colère pour laisser place à une tête visiblement moins expressive. Cet instant dura peu, mais cela attisa la curiosité du Simili. La fillette secoua la tête, comme pour se sortir d'un cauchemar. C'est alors que le parapluie que Zexion avait partiellement oublié atterri dans sa main droite, sans doute après une longue course contre la gravité. D'un geste gracieux, elle s'inclina devant le Simili, perplexe.

« D’accord, je te dirais tout ce que tu voudras savoir, seulement si tu me suis ! Na ! »

La fillette se mit à rire. Pour qui se prenait-elle ? Mais alors que Zexion voulu rétorquer, elle était partie en lévitant vers le fond de la pièce, vers le corridor. C'est alors qu'une lumière aveuglante apparue, surgissant de nul part, là où la fillette se dirigeait. Le Simili, aveuglé, du se protéger les yeux. Il pu voir la fillette, maintenant entourée d'un halo blanc aveuglant, qui souriait malicieusement, avant de s'engager totalement dans cette lumière. Le Simili eu un instant de réflexion...
Où cette "porte" mène-t-elle ? Comment cette gamine, jusque là étrange mais insignifiante, serait capable de faire apparaître une distorsion de ce niveau ?... Zexion regarda un instant la salle envahie de lumière, vide. Il décida d'être magnanime : il n'avait rien à perdre à suivre cette étrange fillette, cependant, il ne savait pas exactement où cela allait l'emmener. Prudent, et surtout en manque d'aide, il écrivit sur une page de son lexique le message suivant :

"VI vivant."


Et la scella sur le dossier de son siège grâce à une magie. Si le membre qu'il avait pressenti en arrivant reviendrait, il serait au courant de sa renaissance, et tenterait sûrement de rentrer en contact avec lui. Descendant de son siège, et se retournant vers la lumière, Zexion rangea son lexique, et marcha doucement vers elle, l'air confiant. Et alors qu'il vit la pièce autour de lui rétrécir, il fut englouti dans le halo éclatant. Où allait-il arriver ?
Revenir en haut Aller en bas
PNJ 1



Nombre de messages : 48
Classe : A la fois partout et nul part.
Monde : N’en à pas besoin.
Grade : Par rapport au tien.
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Re: Résurrection   Dim 18 Avr 2010 - 16:15

Des rancœurs, des frayeurs, des malheurs au cœur de l'amour amer. Des nuits noires, des déboires à la gloire des plaisirs éphémères. On avait beau prêcher le vrai, dans ce monde désertique, privé de vérité, il n’en rester pas moi que des êtres sans cœur, sans peur, sans lueur d’espoir de voir venir l’amour de vivre. La lumière, salutaire, circulaire, sur des corps catatoniques, aux regards évasifs, fondant sur les plis de leur habit salis de noir et de rouge. Baissant la tête, leur parole camisolée dans un carcan de marbre, plus personne n’ose les croire et ils leur restent pour seul désir que vivre et avancer sans jamais pouvoir à nouveau aimer.

La Terre, bien loin de ce qu’on peut imaginer, des tâches cendrées couvrant ce drap céleste, crevé à vif par ces nuages noirs, là où même le vent invoque la tempête, il ne fait pas si bon à y vivre. Le silence se cache sous les lèvres des répudiés, personne n’ose avancer en ces lieux fâcheusement dépités. Tous ces murs, d’un blanc délavé, la lumière présente et pourtant si lointaine, on nous cache chaque coin que nos yeux inspecte. On nous montre que ce qui ne mérite pas d’être vu, croire ses yeux ou tourner le dos à sa conscience. L’entrée, celle qui permet le commencement et la fin de tout, déjà disparue à travers ces traits de portes immense. Au milieu de la pièce, cet être accoutumé à voyager si brusquement, il s’agit si violemment, chercherait-il quelque chose ?

Le temps passe, les heures repassent, les minutes s’engouffrent dans les grains sablés de secondes minuscules. Pas de jour, pas de date, pas de marque d’un passage quelconque, le temps a semblerait-il délaissé cet endroit. Cette pièce, plus vaste qu’elle n’y parait, est-elle circulaire ou rectangulaire ? Les angles masqués par les ombres n’avoueront jamais pareil chose. On y trouve des poupées russes sautillant d’elles-mêmes, la petites se cachant sous les jupons de la plus grande, des ballons aux reflets carnavalesques dévalant les étagères multiples, couvertes de peluches, de poupées et de boites à musique. On a l’impression d’atterrir dans un atelier de jouer délaissé depuis fort longtemps, une grande boite à jouer cumulant lentement toutes les gâteries d’un enfant. Au fond, un immense soldat en bois, appuyé contre le mur, inerte à lui-même, comme s’il n’avait pas conscience d’être effondré ici.

Il y a du monde ici, mais aucune âme qui vive. Les aiguilles remontent d’elles-mêmes, détraquant volontairement la réalité, mais après tout, chacun est un peu fou alors pourquoi s’en faire ? Et dans ce vacarme silencieux, des petites voix se font entendre, un léger murmure, elles se susurrent des secrets mais ont-elles conscience qu’un nouvel inconnu est ici ?

« Ah Tu as vu, un nouveau jouet…

- Oh oui un nouveau jouet… On pourrait peut être l’essayer tu ne crois pas ?

- Ah D’accord mais je commence !

- Oh non c’est toujours toi ma première ! »

Puis plus rien. Le silence revient, le nouveau jouet aurait-il quelque chose à ajouter ?
Revenir en haut Aller en bas
http://finalfantasyinfinity.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Résurrection   

Revenir en haut Aller en bas
 
Résurrection
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Par-delà les montagnes : Résurrection
» Tutoriel Ressusciter un familier sans poudre de résurrection
» Son of Anubis [2000pts]
» Les prochains mois ... Par BillFr sur le devblog
» [Atelier] Deck resurection

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Infinity :: » Zone RP :: ~•' Kingdom Hearts '•~ :: Illusiopolis-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit