AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Reine des Glaces

Aller en bas 
AuteurMessage
Squall Leonhart
Chevalier introverti
avatar

Masculin
Capricorne Rat
Nombre de messages : 27
Age : 33
Classe : Guerrier
Monde : Dol
Grade : Héros
Humeur :
Date d'inscription : 16/04/2010

Feuille de personnage
Rang: Héros
HP:
1630/1750  (1630/1750)
MP:
850/950  (850/950)

MessageSujet: La Reine des Glaces   Ven 23 Avr 2010 - 17:23

Depuis le cataclysme qui avait frappé Dol, de nouveaux dangers semblaient avoir fait surface. Quelque chose n’allait pas dans le monde. Les monstres étaient chaque jour plus audacieux et nombreux, comme à l’époque de la larme sélénite, et pourtant à première vue rien ne semblait montrer qu’un tel évènement allait se dérouler sous peu. Aucune autre nouvelle d’importance n’avait filtré des universités de Galbadia et Trabia, qui faisaient face à la menace moindre des monstres avec leurs effectifs respectifs. De leurs côtés, les Seeds étaient disloqués à travers tout le pays pour maintenir la paix et ramener, peu à peu, les habitants vers un temps de paix et de quiétude. Ne restait alors à la Balamb Garden University qu’un effectif moindre composé dans sa grande majorité de jeunes diplômés de l’examen final. Mais malgré tout ce calme et cette paix durable qui s’annonçait, hormis les monstres donc, quelque chose dans le fond de l’air n’allait pas.

Squall n’aurait su dire quoi, mais il sentait que quelque chose n’allait pas. Le temps de la paix était-il déjà révolu, si tôt ? Le temps des souffrances et de la guerre revenait-il ? Après tout, les sorcières n’étaient peut-être pas toute morte, qui une du futur ou du passé revenant sur le devant de la scène. Ultimecia était-elle vraiment la plus puissante et la plus dangereuse, ou une autre encore tapie dans l’ombre s’apprêtait-elle à sortir comme un démon de sa boîte ? Aucun élément concret n’aidant à choisir l’une ou l’autre des possibilités, le tout jeune directeur de la BGU avait décidé d’agir avant qu’il ne soit trop tard pour tout le monde.

Cela tombait bien mal, car à Balamb, c’était jour de fête nationale en l’honneur de la paix retrouvée, et de l’anniversaire de la victoire contre les sorcières. Autant dire que tout le monde était plutôt enjoué et excité à la BGU, et attendait patiemment leur congé spécialement prévu pour participer aux festivités. Tournoi de cartes, bousculades et débats animés secouaient aujourd’hui le rythme, d’habitude tranquille, des cours. Visiblement, personne n’avait envie de travailler, et ce n’était pas les professeurs qui s’en plaignaient. La paix était là, la formation au Seed pouvait donc attendre. Comme pour chaque occasion de ce style, un bal serait sûrement organisé dans la soirée, juste avant que chacun rentre chez soit, dans sa ville natale, pour fêter ça en famille. Dépassé par les évènements, le directeur avait donné des consignes de relâche. Quitte à ce que tout le monde se dissipe, autant que cela soit officiel avait-il pensé.

Mais pour Squall, l’heure n’était pas à la fête. Il semblait bien que lui seul ressente ce sentiment de danger imminent, de catastrophe universel. La dernière fois qu’il avait été prit de ce sentiment dangereux, c’était lors de son combat contre Ultimecia, et ce souvenir ne lui plaisait guère rétrospectivement. Cette angoisse, ce silence avant la tempête … non, quelque chose n’allait pas. Ayant passé la journée cloîtré dans son bureau au sommet de l’édifice universitaire, il n’avait voulu voir et parler à personne. Ces consignes données pour les fêtes, la porte s’était refermé sur son visage froid et le regard inquiet de Shu.

« Résonnes comme un Seed, Squall ! Que doit-on faire avant chaque mission ? Quelles sont les priorités ? De combien de temps penses-tu disposé ? » se disait-il à lui-même, comme pour se concentrer sur le problème de manière logique et systématique. Revoir le manuel allait peut-être l’aider à y voir plus clair.

« Mais Linoa … comprendra-t-elle ? » pensa-t-il soudainement, totalement déconcentré. « Elle m’en voudrait de la laisser derrière et de partir à l’aventure, comme ça, sans même un au revoir… ».

Il se prit le visage entre ses mains, et réfléchit. Non, il ne pouvait pas se permettre de perdre plus de temps qu’il n’en avait déjà perdu, depuis la première fois où ce sentiment d’urgence l’avait entouré, il y avait deux années de cela. Il avait bien essayé de se dire qu’il n’était rien, que cela venait de lui, lui qui était si taciturne et pessimiste. Deux ans que la catastrophe avait eu lieu, faisant apparaître selon les rapports des Seed, éparpillés un peu partout, des cristaux étranges. De nouvelles terres étaient apparues, comme maintenant collées au monde de Dol. Et pourtant, mis à part quelques espèces de monstres nouvelles ici ou là, rien de fondamental n’avait changé. De nouveaux peuples étaient apparus aussi, et peut-être tout ce chamboulement émotionnel venait-il de toutes ces nouvelles conjuguées entre elles.

« Je dois m’en assurer au plus tôt !» finit-il par conclure comme pour lui-même.

Empruntant l’ascenseur qui menait de son bureau au rez-de-chaussée de manière direct, Squall ne perdit pas de temps. Il avait eu juste le temps d’empoigner sa gunblade et sa veste noir relevée de fourrure, que déjà il était en route. L’ascenseur arrivé en bas, il dut jouer des pieds et des coudes pour se frayer un chemin dans la cohue générale d’étudiants excités par les célébrations à venir. D’un regard presque machinale et emprunt de regret, il tourna un instant le visage vers la cafétéria, là où il savait trouver Linoa à cette heure-ci, mais se ravisa et continua son chemin vers le garage. La salle de stockage des véhicules était on ne peut plus calme par rapport au Hall d’entrée, bondé d’étudiants. Le jeune homme choisit une sorte de 4x4 aux roues épaisses et à la carrosserie jaune, souvenir de son périple à la prison du désert. Retapée et réparée, il roulait à présent comme un charme.

La portière claqua et résonna dans tout le garage, et le moteur se mit à vrombir. Le moment était venu, il allait en avoir le cœur net.

Plus tard, lorsque Shu frappa à plusieurs reprises à la porte du bureau du directeur et ne reçu aucune réponse, elle entra et pu trouver sur le bureau une courte lettre rédigée par la main de son supérieur :

*Je suis partit en direction de l'Université de Trabia, à la recherche d’une Guardian Force bien particulière. Je te confie les responsabilités de sous-directeur de la BGU jusqu’à mon retour. Soit prudente.

PS : Dis à Linoa… (le reste est raturé).*


Suite ==>
Revenir en haut Aller en bas
 
La Reine des Glaces
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le passage des portes des glaces
» Musique pour la Vraie Reine
» Fiches techniques: Traits Roi et Reine et cartes en synergies
» recherche clarification sur baie des glaces
» [Mêlée] 4ème CR Paris 2011 - Targaryen - La Cavalerie de la Vraie Reine (du contrôle en mêlée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Infinity :: » Zone RP :: ~•' Dol '•~ :: B.G.U. :: Balamb Garden University B.G.U :: Bureau du proviseur-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit